JEUNESSE ETUDIANTE CATHOLIQUE DE LAKOTA
   
 
  JOURNAL DU GRAND CAMP 2008

 SOMMAIRE

Éditorial                                                           

Rapport du pré camp                                     

Mot de la Responsable                                    

Rapport du Mercredi

Rapport du Jeudi

Rapport du Vendredi 

Rapport du Samedi 

Poème 

Rapport du Dimanche      

Rapport du Lundi    

Humour      

La gloire de l’argent     

Interview     

Acrostiche     

Conclusion      

Liste des participants    

Remerciement  


    

 EDITORIAL

 

« Soyez saints car moi le Seigneur votre Dieu je suis saint  »   Lv 19,1. Pendant qu’on croyait la sainteté désuète, caduque et pour ainsi dire rangée aux calendes grecques, voici que l’appel à la sainteté de tous les membres du corps du Christ est aujourd’hui rappelé à tous avec beaucoup de vigueur. Il faut rompre d’avec une certaine façon de penser, de faire et de vivre. C’est urgent et c’est aujourd’hui même qu’il faut se décider.

       La Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) de notre diocèse ne pouvait penser meilleure façon d’être dans cette logique que de choisir pour thème central de sa session de formation : « La sainteté du chrétien aujourd’hui, mythe ou réalité : le cas du jéciste. » Le cadre pour relever un tel défi est bien à propos, celui du grand séminaire Notre Dame de Guessihio, lieu de formation des futurs prêtres, serviteurs mis à part, réservés alors pour la sanctification du peuple de Dieu.

       La mission des jeunes est aujourd’hui plus que jamais immense. Ils doivent parler le langage de Jésus –Christ l’Eternel Jeune et  de son Eglise dans les schèmes de toute la jeunesse c’est-à-dire dans le style des jeunes en tenant compte de leur sensibilité, sans altérer et aliéner leur propre foi.

En effet que sera le monde de demain si aujourd’hui les futurs responsables de notre Eglise et de nos nations ne sont pas entraînés aux valeurs qui aident à la croissance de toute société ? N’est-il pas vrai que la meilleure façon de tuer un peuple c’est d’abrutir et d’aliéner sa jeunesse ?

 

       A vous tous, jeunes d’ici et d’ailleurs «  Soyez le sel de la terre et la lumière du monde » Mt 5,13-15 comme vous le recommande les JMJ (les Journées Mondiales de  la Jeunesse) tenues en ces jours  à Sydney en Australie.

En prenant des initiatives dans le sens de la paix, de la justice et de la droiture, vous demeurez la fierté de notre Eglise et des valeurs sûres pour le monde de demain. Courage, donnez toujours de la saveur  et du goût de vivre et des raisons d’espérer à vos amis et à tous ceux qui vous voient vivre.

 

Que Dieu vous  bénisse ! Bonnes vacances avec le Seigneur.

 

                        Père Paul YOROKPA (Aumônier diocésain)



 

 

Rapport du pré camp

 

      La Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) organise toutes les fins d’année un camp de formation regroupant toutes les sections du diocèse pour marquer la fin de ses activités. L’objectif de ce camp est d’approfondir leur foi, de perfectionner leurs méthodes de travail et d’accroître leurs connaissances sur le plan social, intellectuel et surtout spirituel. C’est dans cette optique que l’archidiocèse de Gagnoa a regroupé les jécistes des différentes sections. Le camp s’est tenu du mardi 15 au lundi 21 juillet 2008, au grand séminaire de Guessihio (Gagnoa). Pour mieux l’organiser le bureau diocésain de Gagnoa s’est rendu sur les lieux le vendredi 11juillet 2008 et a tenu le lundi 14 juillet 2008 une émission spéciale à la radio nationale catholique (RNC) qui portait sur la JEC. Cette activité est connue sur le vocable de <<pré camp>>. La journée du mardi 15 juillet a été occupée dans la matinée par le nettoyage des locaux et à la prise des dispositions afférentes à l’organisation pratique du camp.

Ce pré camp a pris fin dans l’après midi avec l’arrivée  des premières délégations.

  

Fait à Gagnoa le 14 juillet 2008

                                          

                                     Commission presse et secrétariat


 

Allocution de la Responsable Diocésaine de Gagnoa

 

Excellence Mgr Barthélemy DJABLA Archevêque de Gagnoa,

Père recteur du grand séminaire Notre Dame de Guessihio père Emile KPAKPO,

Père aumônier diocésain, père Paul YOROKPA,

Révérends pères,

Messieurs les encadreurs de la JEC de Gagnoa,

Honorables invités,

Chers jécistes du diocèse de Gagnoa

      

       La joie qui nous anime est grande à cet instant de souhaiter la bienvenue à tous. Malgré vos programmes que nous savons bien chargés, vos rendez-vous assez importants, vous avez accepté de répondre à notre appel. Cette présence dénote de l’intérêt particulier que vous accordez à la jeunesse, espoir de demain, dont vous avez la charge.

       Pour cette fin d’année scolaire 2007-2008, les jécites du diocèse de Gagnoa ont décidé ensemble d’achever leurs activités par cette session de formation organisé dans ce séminaire notre Dame de Guessihio.

  La JEC qui est un mouvement d’action catholique apolitique et non syndical regroupe en son sein des élèves et étudiants désireux de faire rayonner la lumière du Christ partout et surtout dans leurs cadres de prédilections qui est

 

L’école mais pour ce faire, ces élèves, les jécistes doivent avoir la formation adéquate.

     C’est pour répondre à ce besoin de formation spirituelle, humaine mais aussi technique que nous organisons chaque année ces sessions de formations qui sont aussi des cadres privilégiés de recueillement, de partage et d’échange. C’est donc pour nous un grand soulagement  de nous savoir à vos côtés et nous vous en remercions infiniment.

Puisse Dieu le père vous bénir et vous combler de ses grâces.

 

    HOUEDJISSI Aurélie

                                              Responsable diocésaine

 


 Rapport de la journée du mercredi 16 juillet 2008

 

La journée du mercredi 16 juillet 2008 a débuté par la messe dite par le père aumônier père Paul YOROKPA. Les textes soumis à notre méditation ont été tires des livres d’Isaie10, 5-16 et Mathieu10, 22-27. Le père, dans son homélie nous a invité à demeurer dans la prière. Ensuite nous avons accueilli l’archevêque Monseigneur Barthélemy Djabla qui a présidé la cérémonie d’ouverture du camp, vu le petit nombre de jécistes présent, le thème central qui devrait être animé par le père Paul YOROKPA a été remplacé par des consignes données par KIMOU Denisia sur le règlement intérieur de la session de formation 2008. De retour en salle de conférence nous avons pris part au thème prévue qui était COMMENT TENIR UN CAHIER DE SECRETARIAT, DE TREORERIE ET COMMENT TENIR UNE TABLE DE SEANCE animé par M BRIDA Adonis encadreur de la section du CCRD. La table de séance était tenue par  MILLLOGO Elysée et N’DA Gaël respectivement président et secrétaire de séance. La fin de journée fut réservée pour la lecture des rapports des sections de Guiberoua, et du Collège Moderne de GAGNOA.  


  Rapport de la journée  du vendredi 18 juillet 2008

La table de séance était présidée par ALCHI Honorat. Il a été bon pour nous de retenir que DIEU est la source de sainteté et nous appelle à être  saints. Mais  pour le devenir  il faut mettre en pratique sa parole, demeurer dans la prière et surtout respecter ses commandements. La

 

Troisième conférence dont le thème était LA  CULTURE DE  LA  SOLIDARITE, FACTEUR DE COHESION ET D’EFFICACITE a débuté à 15h20 min. Elle a été animée par le Délégué National M.ASSY Flavien. Avec N’CHO Arnauld et ANIMAN Bernice  respectivement modérateur et secrétaire de séance, il est ressorti de ce thème que la solidarité est un sentiment de responsabilité, un lien fraternel qui nous oblige à nous aider mutuellement. Pour cela  il faut qu’il y règne du respect, de la communion afin de préserver des rapports interhumains dans la JEC. La dernière conférence a eu lieu à 20h08 min. Elle avait pour thème L’IMPORTANCE DE LA CROIX, animé par le père Jules FEGBO aumônier de la section st Joseph de Grand-Lahou. Etaient à la table le secrétaire de séance KABORE Jean et la modératrice SIOBA Christelle. Il ressort de son exposé que la croix est un réel engagement à la suite du CHRIST malgré les difficultés que nous rencontrons. Il a exhorté les jécistes à ne pas se laisser engloutir par ces difficultés mais poursuivre l’œuvre du maître JESUS. C’est à 22h que les jécistes ont regagné les dortoirs pour le coucher.



           Rapport de la journée du samedi 19 juillet 2008

 

Les activités de la journée du samedi 19 juillet 2008 ont débuté à 7h30mn par la messe célébrée par l’aumônier diocésain de la pastorale des jeunes Père Émile KELIGNON et concélébrée par les  pères Paul YOROKPA, Jules KONAN et Émile KPAKO. Les textes du jour ont été tirés du livre du de Michée  2, 1-5 et de l’Évangile de Jésus selon Saint Mathieu 12,14-21

                          Dans son homélie, le père Émile a dit qu’il  faut s’engager et s’aider mutuellement quel que soit le temps pour que nous soyons meilleurs demain. Ensuite nous avons pris part à la conférence qui a débuté à 9h avec pour thème: QUELLE ATTITUDE CITOYENNE ET CIVIQUE  DU JECISTE PENDANT LE PROCESSUS ELECTORAL. Ce thème fut animé par M AMANI Kouassi Justin, président communale de la Commission Électorale Indépendante (CEI) .

Il a, dans son exposé définir la CEI comme une institution de l’Etat chargée de superviser les élections afin qu’elle soit transparente. Il nous a recommandé nous jécistes qui sommes citoyens de ce pays de pardonner, de tolérer et nous devons aussi sensibiliser les personnes non encore identifier dans le registre de l’état civil de le faire afin d’avoir accès au vote. Cette conférence fit place au concours biblique à 11h 30mn. Ce concours biblique présente ce résultat ci-dessous : 1er jec du campus de cocody représenté par Habib BAKAYOKO avec 190 pts

2ème Ouragahio avec125 pts

3ème Guiberoua avec 115 pts

4ème collège moderne de Gagnoa avec 95 pts

4ème Immaculée Conception de Garahio avec 95 pts

6ème CCRD de Gagnoa avec 85 pts

7ème Divo avec 80 pts

8ème Lycée Moderne de Gagnoa avec 75 pts

9ème BD avec 50 pts

L’après midi fut réservé par une visite guidée. Malheureusement, pour un problème de communication cette visite n’eut plus lieu.

Dans la soirée l’on a assisté à la lecture des rapports des sections du lycée moderne de Gagnoa, ccrd, immaculée de Garahio et la section de Ouragahio. C’est à 01h 15 min que les jécistes ont regagné les dortoirs pour le coucher.

 


POEME : A toi Reine du Ciel

 

Mère et maîtresse incontestée qui possède un

Amour profond et sincère pour la famille

Merveilleuse éducatrice et animatrice de foyer donnant une

Assurance divine paisible avec une

Noblesse de cœur

 

Combattante sans faille pour la cause familiale qui est

Honorable à tout moment de l’existence humain

Elégance, oui, tu l’es davantage.

Racine et source vitale, tu l’es

Innocente et inexorable juge de la famille,

Eblouissante créatrice dont les enfants ne cessent de chanter les louanges

 

ADJE JEAN MERMOZ


Rapport de la journée du Dimanche 20 juillet 2008

 

Les activités de ce dimanche ont été marquées par la messe célébrée à la paroisse St Jean Marie Vianney de Guéssihio. Les textes du jour tirés respectivement du livre de la Sagesse 8,13-19 ; de  la lettre de St Paul aux Romains 8,26-27 et de l’évangile selon Saint Mathieu 13,24-43 nous ont permis de communier avec les paroissiens.     Dans son homélie, le Père PAUL nous a fait comprendre que nous vivons  dans un monde  ou mauvais et bons cohabitent. Il a donc exhorté les chrétiens, en particulier les jécistes à rester fermes dans l’affirmation de leur foi et surtout à rester sel et lumière du monde. Une autre activité s’en est suivi : celle de la réflexion portée sur la JEC de Cote d’Ivoire. Il était question au cours de cette réflexion de faire un bilan sur le parcourt de notre mouvement depuis son instauration en Cote d’Ivoire jusqu’à nos jours. A cet effet, il ressort que la JEC rencontre d’énormes difficultés aujourd’hui dues en grande partie au manque de responsabilité des jécistes. Dans l’après-midi, les jécistes se sont attelés à préparer leur soirée récréative. Elle a pour finir débuté à 21h en présence de nombreux invités. A cette soirée, il y avait au menue des sketchs, des histoires drôles, un concours karaoké… présentés par les jécistes. C’est aux environs de 23h43 que les activités de la journée ont pris fin. 

 


Rapport de la journée du Lundi 21 juillet 2008

 

La journée du lundi 21 juillet 2008 a été consacrée dans un premier temps au nettoyage des locaux dès 6h30, après quoi le bilan a été fait par l’ensemble des participants. Il a été question au cours de ce bilan de relever les aspects positifs et les imperfections dudit camp. Enfin, l’on a eu droit à la messe de clôture célébrée par l’Abbé Émile KPAKPO et Abbé Achille. Des textes du jour, à savoir Michée 6,1-4.6-8 et l’évangile selon St Mathieu 12,38-42,  il est ressorti Dieu aime tout le monde et est miséricordieux avec ses enfants. C’est aux environs de 12h que les jécistes ont pris leur départ pour leur logis respectifs.

                                           

       HUMOUR

Yao dit à son père :   « le plus jeune bachelier en France à 7 ans ». Et son père répond :  « ah bon !mais mon fils, je te dis que hier les mêmes français ont repêché une moto tombée dans un lac en  1948 et les phares de la moto étaient toujours allumés ».  Yao crie : « papa, toi aussi ! » Le père dit : « comment ça moi aussi ! Si tu augmentes l’âge de l’enfant, j’éteins les phares de la moto ».

                                    ASSY flavien, trésorier adjoint du BN

 


INTERVIEW Kpakpato FM

 

                                   Premier entretien

 

Kpakpato FM : Bonjour mon Père .C’est une joie de vous avoir avec nous .Vous êtes en direct de la radio Kpakpato FM. Dès votre arrivée quelles ont été vos impressions premières ?

Père DALLY : Ce qui m’a le plus frappé c’est le  petit nombre de jéciste qui participe à ce camp de formation. Cela explique que la spiritualité n’est plus au cœur de la vie du jéciste. La motivation est ailleurs .Les prêtres que nous sommes devons réfléchir sur comment sensibiliser cette jeunesse qui va à la perdition car ne dit-on pas que l’avenir de l’Église repose sur sa jeunesse .Nous prêtes, sommes donc appelés à mieux encadrer nos jeunes pour une JEC plus meilleure . 

Kpakpato FM : Quels messages à l’endroit de tous les jécistes du diocèse ?

Père DALLY : La mission que Dieu nous confie est là, elle est universelle et surtout il ne faut pas la fuir .Ce petit nombre présent témoigne du désintéressement des jeunes à la cause de Dieu. Tous, doivent s’engager à l’exemple des premiers chrétiens qui ont accepté la persécution, la souffrance .Ils doivent être pour les jécistes un modèle de vie et de foi.

Kpakpato FM : Merci mon père et bon retour à Abidjan.

Père DALLY : C’est moi qui vous remercie.

 

Notre envoyé spécial : KABORE Jean


                                   Second entretien

 

Kpakpato FM : Bonjour monsieur .Merci de nous accorder un peu de votre temps .Veuillez vous présenter à ces nombreux auditeurs qui vous écoutent.

Max : Je suis TOURE Maxime, ancien jéciste et aujourd’hui gérant de la CEMEC de Gagnoa .Je fus le vice responsable du bureau diocésain de Gagnoa en 1999.

Kpakpato FM : Quels ont été vos sentiments depuis votre arrivée ?

Max : C’est toujours un plaisir de retrouver la JEC.  Mais c’est dommage aujourd’hui de voir que l’engouement d’antan n’est plus .Ce petit nombre présent le justifie bien. J’ai néanmoins apprécié le jeune KABORE David de la section de Ouragahio qui a eu une bonne maîtrise de la table de séance.


ACROSTICHE

 

Cruel détenteur du goût de la facilité

Oppresseur invétéré de notre société

Regarde comment tes fruits sont étouffants

Rutilant d’odeur machiavélique et suffocante.

Un jour, malencontreux tord

Pourrait-on te mettre à mort ?

Trouveras-tu un adversaire plus fort

Insensible à tes tentations malgré tous tes efforts.

Oui, cet adversaire intègre est par ici

Noué et fortifié par le Saint Esprit,

Attaquant et contrecarrant tous tes méfaits .

Merci donc au Seigneur d’avoir permis la création de la JEC

Officier infatigable de la lutte contre tous les maux et,

Regorgeant d’intrépides militants prêts à décimer

Toutes les stratégies de ce mal ambiant : Corruption tu sera exécutée

 

M. ASSOUMOU Serge

(Encadreur au Collège Moderne de Gagnoa )


Conclusion

 

Au terme de cette semaine de formation et de réflexion, nous Jécistes, témoignons de la qualité des enseignements reçus. Ce camp de formation au grand séminaire Notre Dame de Guessihio nous aura appris et fait prendre conscience de la possibilité de sainteté du jéciste.

Cette sainteté qui n’est possible que lorsque nos activité et action sont menées à la lumière de l’Evangile. S’il nous arrivait parfois de connaître des faiblesses nous pouvons avoir recours à la très sainte Vierge Marie notre mère.

Plus haut, cette semaine avait été qualifiée de semaine de réflexion pour nous avoir permis de jeter un regard critique sur l’évolution de notre mouvement. Réflexion donc qui a débouché sur des solutions aux différents maux afin que celui-ci (notre mouvement) connaisse une nouvelle progression.

Prêts à nous quitter, voici brièvement ce que nous pouvons retenir de cette semaine.

C’est vrai le camp a connu un début très froid dû à la proclamation des résultats du Baccalauréat et surtout au remous sociaux (grève des transporteurs) occasionnés par la flambée du prix du carburant, mais cela s’est aussitôt corrigé.

En effet après le premier enseignement portant sur Marie le camp a gagné son ambiance et sa vigueur datant. Comme quoi Marie est venue consoler ses enfants et leur redonner la joie. De ces remous sociaux la seule et unique conséquence enregistrée est le nombre faible de participants à ce camp de formation. Nous en tenons pour exemple la section de Grand Lahou qui après une moitié de route a du rebrousser chemin par faute de moyen de transport, bref.

Cependant disons en dépit de cela que la fête fut belle. Pour cela nous tenons à remercier toutes les personnes qui de près ou de loin  ont contribué à la réussite de cette session. Pour finir nous remercions sincèrement le seigneur notre Dieu Père Fils te Esprit Saint. Puisse-t-il nous combler des ses grâces et nous oindre de son Esprit Saint afin que nous continuons d’être sel et lumière de notre milieu de prédilection qu’est l’Ecole.

 

M. ZAMA R. Guichard

Professeur de Mathématique

(Encadreur de la section JEC du Collège Enfant Jésus)



Remerciements

 

Dieu notre Pere

Notre Dame de Lourdes

Msgr Barthelemy Djabla ,Archeveque de Gagnoa

Père Paul Yorokpa ,Aumonier diocesain de la JEC de Gagnoa

Père Emile Kpakpo ,Recteur du Grand seminaire Notre DAME de Guessihio

Père Sylvain Bado ,Directeur des Etudes au Grand seminaire

Père Achille Zekre Dakoury ,Professeur au Grand seminaire

Père Nestor Krihoua , curé de la paroisse Immaculée Conception de Garahio

Père Noël Zoukoua ,de la paroisse de Guessihio

Père Jules Cesar Kaboré , Vicaire à la paroisse de Guessihio

Père  Joseph Dally ,Prète Etudiant à l’UCAO

Père Eric Zohonon , Vicaire à la cathédrale

Père Vincent Konan ,Aumonier de la JEC de la paroisse L’Immaculée Conception

Père jean luc gbotta de la paroisse ste marie de babre

 Père Emile Kélignon , Sécrétaire de l’Archeveque

Père Jules Konan et Jules Fegbo ,Aumonier de la JEC de Grand Lahou

Père Pierre Logbougnon ,Aumonier de la JEC du lycée moderne de Gagnoa

Frère nanan stephane

Les sœur du centre EMMAUS

Madame N’defou nee charty professeur  d’ histoire et geographie.

Monsieur  Niamkey k.justin, president de la CIE de gagnoa

Monsieur Gnanien Nancisse au TRESORE de Gagnoa

Monsieur Stephane, ancien Jeciste en service a MTN de gagnoa

Monsieur Toure Maxime, ancien jeciste responsable de la CMEC de GAGNOA

Les Encadreurs: M ZAMA, M. ASSOUMOU, M. EHOUMAN, M. GNAHOUA, M. BRIDA, M. MAHI, M. BLIHA, M. ABOUO

Monsieur  Assy Flavien, délégue du bureau national de la Jec

Le bureau diocesain de la jec de gagnoa

Les jecistes de toutes les sections presentes

Les paroisiens de guessihio et surtout aux cusinieres du grand seminaire de guessihio

 




La JEC est une Ecole
 
Publicité
 
JECISTES.....
 
Soyons le sel et la lumière du Monde....
Marquons notre époque pour que le SEIGNEUR SOIT FIER DE NOUS.
DEVISE....
 
Lumière-Action, ainsi nous devons nous montrer exemple dans notre milieu pour attirer les regads amteurs à la chose JEC.
SLOGAN...
 
JEC Lumière!
JEC Action!

Tel est notre slogan pour dire que nous Jécistes on est prêt a tout ce qui est positif pour aider les jeunes à retrouver la voie du Salut.
METHODES DE TRAVAIL
 
Voir - Juger - Agir

Cette méthode de travail qui est une méthode de référence voir même pédagogique nous permet de bien mener nos débats et réunions ordinaires.
 
Aujourd'hui sont déjà 3 visiteursIci!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
La JEC est une Ecole de fer.